Archives de la catégorie ‘Citation’

À New York, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880, le célèbre journaliste John Swinton se fâche quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse :

« Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »

(Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.)

Publicités

Quelques citations de nos amis de l’élite qui pensent souvent à nous:

« Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des É-U, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est   l’accusation, je suis coupable et fier de l’être. » David Rockefeller, MEMOIRES, page 405

(suite…)

Citation: Albert Dupontel

Publié: 12 août 2009 dans Citation

« la grande tragédie de la démocratie moderne, c’est que les gens qui nous gouvernent sont les plus forts et c’est pas les plus sages. Faudrait qu’il y ai un Gandhi tous les septennats (ndlr:quinquennat) qui se présente, comme ça les choses pourraient vraiment changer.
Alors que des mecs comme ça, pensent depuis l’école, qu’ils sont les plus fort et ils se foutent sur la gueule pour avoir le pouvoir, qu’ils soient de droite ou de gauche. »

Albert Dupontel, comédien, réalisateur, scénariste.