Citations: Yes we can…the new world order

Publié: 16 août 2009 dans Citation, Nouvel ordre mondial

Quelques citations de nos amis de l’élite qui pensent souvent à nous:

« Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des É-U, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est   l’accusation, je suis coupable et fier de l’être. » David Rockefeller, MEMOIRES, page 405

« Aujourd’hui, l’Amérique serait scandalisée si les troupes de l’ONU entraient dans Los Angeles pour reconstituer l’ordre [référence à l’émeute 1991]. Demain elle sera reconnaissante ! C’est particulièrement vrai s’il était dit qu’il y a une menace de l’extérieure [c’est-à-dire, une invasion « extraterrestre »], vrai ou promulgué , menace notre existence même. C’est alors que tous les peuples du monde plaideront pour qu’on les délivre de ce mal. Une chose que chaque homme craint est l’inconnu. Lorsque ce scénariogouvernement mondial sera présenté, différentes droits seront volontairement abandonnées contre la garantie que le bien-être soit garanti «  par le Dr. Henry Kissinger, Bilderberger Conférence, Evians, France, 1991. A son insu , son discour fut enregistré par un délégué Suisse

« La conduite des Rockefellers et de leurs alliés doit créer le gouvernement d’un monde combinant le super-capitalisme et le communisme sous le même toit, tous sous leur contrôle.Suis-je en train de parler de conspiration ? Oui je le fais. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot internationale en vue, les vieilles générations l’ont planifiée, incroyablement mauvaise en intention. » Larry P. McDonald, membre du Congrès, 1976, tué à bord du 747 d’un vol coréen qui a été abattu par les Soviétiques.

« Nous sommes reconnaissants au Washington Post, New York Times, Time Magazine et autres grandes publications, dont les directeurs ont assisté à nos réunions et ont respecté leurs promesses de la discrétion pendant presque quarante ans. Il nous aurait été impossible de développer notre plan pour le monde si nous avions été sous les brillantes lumières de la publicité pendant ces années. Mais, le travail est maintenant beaucoup plus perfectionné et disposé à marcher vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et des banquiers du monde est sûrement préférable à l’autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés. » David Rockefeller, fondateur de la Commission Trilatérale, dans une allocution lors d’une réunion de la Commission Trilatérale, en juin 1991.

« Nous aurons le gouvernement du monde que vous l’aimiez ou non, par la conquête ou le consentement. » Rapport du Conseil des Relations Etrangères (CFR) par James Warburg, membre du Comité des Relations Etrangères du Sénat le 17 février l950.

« Les américains doivent être disposés à renoncer à un degré d’intimité personnelle en échange de la sûreté et de la sécurité. » Louis Freeh, directeur du FBI, 1993. (ndlr: je me demande ce qui doit bien resté de l’intimité depuis le 11 septembre 2001)

« Le monde se divise en trois catégories de gens: untrès petit nombre qui fait se produire les événements,un groupe un peu plus important qui veille à leurexécution et les regarde s’accomplir, et enfin unevaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité. » Nicholas Murray Butler, Président de la Pilgrine Society, membre de la Carnegie, membre du CFR (Council on Foreign Relations)

« Nous arrivons vers l’émergence d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de LA CRISE MAJEURE et le peuple acceptera le nouvel ordre mondial«  David Rockefeller, CFR-

 » Dans les conseils du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence sans garantie, voulue ou pas, du complexe militaro-industriel. Le risque potentiel d’une augmentation désastreuse d’un pouvoir mal placé existe et persistera.
Nous ne devrons jamais laisser le poids de cette combinaison mettre en danger nos libertés et processus démocratiques. « 
le discours d’adieu prononcé à la télévision américaine le 17 janvier 1961 par le Président Dwight D. Eisenhower

« Le bureau présidentiel a été utilisé pour mettre sur pied un complot d’anéantissement de la liberté du peuple américain, et avant de quitter ce bureau, je dois informer les citoyens de cet état critique. » John F. Kennedy, (A l’université de Columbia, 12th Nov. 1963 – 10 jours avant son meurtre le 22 Novembre 1963.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s